×

OBJECTIFS

L’objectif général:

est de faire la démonstration de la réduction de la contamination environnementale des produits phytopharmaceutiques et de leurs métabolites dans l’air à l’aide d’outils d’aide à la décision pour ajuster la pulvérisation (OVRA) et d’outils de réduction de la dérive (SDRT), ce qui entraînera une diminution des risques pour la faune, la flore et les humains. Par ailleurs, une nouvelle technologie ultra-rapide, sensible et résolue dans le temps pour l’analyse des produits phytopharmaceutiques sera développée pour évaluer l’application de produits phytopharmaceutiques d’un point de vue sanitaire, dans des conditions agricoles réelles.

Cet objectif général conduit aux objectifs spécifiques suivants:

  • Réduire la quantité de produits phytopharmaceutiques pulvérisée à l’aide des outils d’aide à la décision innovants sans affecter l’efficacité des applications, dans les agrumes avec l’outil «CitrusVol» et dans les vignobles avec l’outil «Dosaviña».
  • Réduire la quantité de produits phytopharmaceutiques dans l'atmosphère à l'aide des outils d'évaluation de la dérive TOPPS-PROWADIS, et de l’outil de réglage des pulvérisateurs en jet porté, ainsi que des techniques de réduction de la dérive (buses à faible dérive, déflecteurs, etc.).
  • Améliorer les connaissances des agriculteurs, des techniciens agricoles, de l'administration et des gouvernements sur ces outils et les techniques permettant d'obtenir une production durable sur le plan environnemental.
  • Obtenir une procédure d’application de produits phytopharmaceutiques à faibles émissions dans l’atmosphère et donc ayant un faible impact sur l’environnement et les personnes, sur la base de l’utilisation des outils d’aide à la décision.
  • Modifier, démontrer et valider qu'un instrument développé dans le cadre du projet LIFE12 ENV/ES/000729 peut être modifié et utilisé pour les mesures directes de la dérive de produits phytopharmaceutiques, incluant un business plan pour son exploitation future.
  • Identifier les produits chimiques ou les contaminants secondaires résultant de la dégradation atmosphérique des produits phytopharmaceutiques et des composés utilisés dans leur formulation qui présentent un risque supplémentaire pour la santé et l'environnement en raison de leur toxicité accrue.
  • Identifier les produits chimiques et les biomarqueurs d'exposition dans des échantillons biologiques afin de mieux connaître leurs concentrations et de protéger la santé humaine.
  • Promouvoir la mise en œuvre de la directive 2009/128/CE dans les pays méditerranéens afin de parvenir à une utilisation durable des produits phytopharmaceutiques et d'assurer un niveau élevé de protection de la santé humaine et de l'environnement conformément au règlement européen REACH.